Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Suite Balkanique (version 4)

Janko NILOVIC Arr : Claude PICHAUREAU Editeur : Symphony Land



La première fois que j’ai entendu la musique de Janko Nilović, c’était en 1980 lors d’un concert pour la sortie d’un disque vinyle – bien sûr – trombone extraordinaire, consacré à Michel Becquet.
cd becquet aEntre deux œuvres de grands compositeurs, Madrigal  (trombone sextet) de Georges Delerue et Fluctuations (trombone solo, trombone sextet et percussion) de Jean-Michel Defaye, le ‘Concerto pour Trombone et Orchestre à cordes’ de Janko Nilović avait fière allure.
Je fus d’ailleurs agréablement surpris de découvrir une musique contemporaine pleine de lyrisme. A l’opposé, effectivement, des rencontres avec les compositeurs vivants dûment estampillés IRCAM, GRM ou musique spectrale de l’époque.
 
Je me souviens à force d’avoir écouté le second mouvement du concerto pour trombone et orchestre d’avoir endommagé les sillons de la plage N°2 du vinyle. Chacun de mes visiteurs ou visiteuses n’y échappait pas. Je voulais le faire découvrir à tous. Bien sûr l’interprétation de Michel Becquet y était pour quelle que chose, mais Michel servait admirablement une belle partition.
Je m’empressais de me procurer le disque enregistré précédemment par Michel Becquet et l'Ensemble de Trombones de Paris paru en 1977.
 
cd m becquet bAu programme deux compositions de Janko Nilović : le Double Concerto (1975) sept Trombones et Suite Balkanique (1974) pour sept Trombones et quatre percussions.
Là aussi, une musique vivante, enjouée, rythmée, illustrée…
Nous retrouvons aujourd’hui la version pour Orchestre d’harmonie de cette Suite Balkanique de Janko Nilović orchestrée par Claude Pichaureau.
Rappelons que Claude Pichaureau a commencé ses études musicales par le trombone et connait parfaitement cet instrument. Qui mieux que lui pouvait transcrire pour grand orchestre d’harmonie ces danses colorées composées pour 7 trombones et percussions des mouvements Introduction, Occident, Voyage, Macédonien, Gora, Méditation, Orient.
Philippe Ferro avec la Musique des Gardiens de la Paix a enregistré une version de référence pour l’album Accents Graves.

Janko Nilović
Il se définit comme un autodidacte passé par le conservatoire, comme Stravinski ou Bartók et commence à composer à 17 ans.
Né à l'ambassade de France à Istanbul, d’une mère grecque, il vit en Turquie et monte son premier orchestre de Rythm'n'Blues à Istanbul. Arrivé en France, il commence sérieusement à composer et à travailler le piano.
Pourtant c’est à la guitare qu’il intègre un groupe de musiciens grecs puis comme contrebassiste. Christian Fechner, à l'époque chez directeur artistique Vogue lui demande d’arranger pour les chanteurs comme Antoine, puis Michel Jonasz, Gérard Lenorman ou Pascal Danel. Ensuite il intègre les maisons d'édition de variétés comme Montparnasse 2000 puis Neuilly ou Sforzando, spécialisées dans l’illustration musicale pour la Radio et la télévision. Il collabore alors avec Jerry Mengo, Richard Morand ou Dave Sucky.
Les titres se succèdent comme ("Percussions dans l'espace" sur Montparnasse 2000), "Rythmes Contemporains" avec grand orchestre de jazz, "Jouets musicaux", "Psyc'impressions" Super America, Soul Impressions…
Ses compositions des années 70/80 reviennent actuellement à la mode et les jeunes se tournent vers le passé et vers la nostalgie d'une époque dorée révolue. Le rappeur américain Jay-Z intégre dans une de ses compositions un sampling d’un morceau de Janko Nilović interprétée par un quartet de jazz, In the Space (www.jay-z.com).
Sa dernière composition "Toutes les musiques du monde", est une suite pour piano et orchestre en trois mouvements.
Y.R.