Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Echo du bruit à la Philharmonie de Paris

"La musique, c’est du bruit qui pense" Victor Hugo



En 2014, dans le Parc de la Villette la grande salle de concert
de 2400 places de la Philharmonie accueillera les
grandes formations symphoniques.
                               Photo artefactory
salle mention obligatoire artefactory

D’ici là, les compagnons des grands chantiers sont à l’œuvre avec leurs engins les plus sophistiqués Pelle - chargeuse – tractopelle – Foreuse – Grue – et leur ‘Boucan d’enfer' même s’ils ne sont pas tous de la marque Renaud (Séchan).
chantier grue
Et oui, la boîte à jeux de mots musicaux est ouverte car Laurent Bayle, président de la Philharmonie de Paris, a souhaité associer les étudiants du CNSMD et du CRR de Paris pour le collectage des sons et bruits offerts par la construction et leur organisation dans une œuvre musicale et  vidéo collective.


image chantier video

Alors quelles seront les premières œuvres interprétées à la Philharmonie : La Perceuse de Fauré ou ‘Le Marteau sans Maître’ de Pierre Boulez, ardent défenseur du projet, Extreme Make-Over pour Brass Band de Johan de Meij, la Petite Machine à Bonheur pour Orchestre d’harmonie de Jean-Louis Petit… ou de la musique concrète ?
Pour l’inauguration de la Salle de La Philharmonie osons de Pierre Henry "Variations pour une porte et un soupir" de plaisir.
https://www.philharmoniedeparis.com/carnet-de-sons/#/?page=0
Pour les plus jeunes lecteurs, suivre Ludwig dans sa visite du chantier

https://www.philharmoniedeparis.com
Y.R.