Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.

Votre panier
est vide

Version du site
français  
 
 
 

(TTC)
> Accueil
> Recherche
• Musique Instrumentale
• Orchestres
• Musique de Chambre
• Chant & Choeur
• Littérature
• Compact Discs
• Papeterie et accessoires
> Nouveautés
> Newslettres
> Catalogues


Découvrez notre catalogue 2018-2019




Paiements sécurisés : P@iement CIC, Paypal, Chèques


Distributeur exclusif :


Da Camera

Symphony Land

Editions Musicales Rubin

Resolute
Music Publication

Editions
François Dhalmann


Collection
Ciné-Concerts :

Bolero
couverture Bolero Robert Martin Maurice RAVEL
Arr : Felix HAUSWIRTH

Editeur : Robert Martin
Niveau : Or:6

Genre : Orchestre
Formation : Orchestre d'harmonie
Style et options : Musique classique


Exemplaire complet (RAVE05784-BA) : 145,00  Ajouter au panier
Conducteur (RAVE05784-CO) : 50,00  Ajouter au panier
   Extrait PDF
Le Boléro de Maurice Ravel est une musique de ballet pour orchestre en ut majeur composée en 1928 et créée le 22 novembre de la même année à l’Opéra Garnier par sa dédicataire, la danseuse russe Ida Rubinstein. Mouvement de danse au rythme et au tempo invariables, à la mélodie uniforme et répétitive, le Boléro de Ravel tire ses seuls éléments de variation des effets d’orchestration, d’un lent crescendo et, in extremis, d’une courte modulation en mi majeur.
Cette œuvre singulière, que Ravel disait considérer comme une simple étude d’orchestration, a fait l’objet dès sa création d’une très large diffusion jusqu’à devenir son œuvre la plus célèbre et, de nos jours encore, une des pages de musique savante les plus jouées dans le monde. Mais l'immense popularité du Boléro tend à masquer l'ampleur de son originalité et les véritables desseins de son auteur.
L'œuvre porte la référence M.81, dans le catalogue des œuvres du compositeur établi par le musicologue Marcel Marnat.
Le Boléro est une des dernières œuvres écrites par Maurice Ravel avant l’atteinte cérébrale qui le condamna au silence à partir de 1933. Seuls l'orchestration du Menuet antique (1929), les deux concertos pour piano et orchestre pour la main gauche (1929–1930) et en sol majeur (1929–1931) et les trois chansons de Don Quichotte à Dulcinée (1932–1933) lui sont postérieurs.
Année faste pour la musique, 1928 vit aussi la naissance du Quatuor à cordes no 4 de Bartók, du Quatuor à cordes no 2 de Janáček, du Concerto pour clarinette de Nielsen, de la Symphonie no 3 de Prokofiev, des Variations pour orchestre de Schönberg, du Baiser de la fée et d’Apollon musagète de Stravinsky.
 Créez un lien "Bolero" depuis votre page web
Code barre Bolero



Accueil | Contact | Conditions Générales de Vente | Mentions Légales
© 2008 - 2019 Robert Martin, tous droits réservés.
ÉDITIONS ROBERT MARTIN, 350 chemin des Berthilliers, CS 60112, 71 012 CHARNAY-LÈS-MACON Cedex, Tel : +33(0)3 85 34 46 81

Powered in 0.622 s (*)