Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.

Andy EMLER

photo Andy EMLER

Andy Emler est un pianiste, organiste, improvisateur, chef d'orchestre et compositeur de jazz, né le 12 mars 1958 à Paris. Il est le fondateur du MegaOctet, un big band de jazz à géométrie variable, qui offre un cadre propice aux musiciens improvisateurs issus à la fois du classique, du jazz et du rock.
Andy Emler apprend la musique par l'étude du piano classique. En 1966, à l'âge de huit ans, il rencontre Marie-Louise Boëllmann, fille de l'organiste et compositeur Léon Boëllmann, élève et gendre de Gustave Lefèvre l'un des fondateurs de l'École Niedermeyer de Paris, qui devient son professeur de piano jusqu'en 1975. Elle lui apprend la lecture et la technique instrumentale, mais surtout le goût de la musique et de l'improvisation musicale1.
Les débuts
En 1976, il monte un groupe de rock avec le batteur François Verly2, où il se familiarise avec les transcriptions "à l'oreille" et à l'improvisation1. Il entre au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en 1980 où il approfondit ses études d'harmonie et de contrepoint3, et va y rencontrer le pianiste et compositeur de jazz Antoine Hervé. En duo piano-vibraphone, ils remportent tous les deux un Premier prix de contrepoint. Un an plus tard, il suit la classe d'orchestration de Marius Constant4. Avec ce maître de la musique improvisée (musique baroque essentiellement) et son ami Antoine Hervé, il fait ses premières rencontres avec le jazz5.
En 1984, il entreprend des recherches sur l'improvisation et crée le Andy Emler Quintet avec Marc Ducret (g), François Verly (d), François Chassagnite (t) et Philippe Talet (b), qui amènent de nouveaux principes d'écriture : des tableaux remplacent les partitions1. En parallèle, il intègre comme pianiste le big band d'Antoine Hervé pendant deux ans5. En 1985, Andy Emler rencontre Michel Portal avec qui il travailleront pendant dix ans ; il se produisent ensemble dans le big band d'Antoine Hervé4 en 1984 et 1985.
En 1986, il est membre du premier Orchestre national de jazz (ONJ) sous la direction de François Jeanneau4. Il y compose deux pièces : Superfrigo et Motorcycle Nana5.
Le MegaOctet
En 1989, la candidature d'Andy Emler à la direction de l'ONJ est refusée. Chargé de ses influences rock, pop, chanson, jazz, musique contemporaine, il crée alors son propre big band, le Andy Emler MegaOctet, avec le chanteur basque Beñat Achiary, le guitariste Nguyên Lê, le tubiste et tromboniste Michel Massot (en), les saxophonistes Philippe Sellam, et Simon Spang-Hanssen (de), le contrebassiste François Moutin, le batteur Tony Rabeson, et le percussionniste François Verly.
Le MégaOctet tient son nom du fait qu'il est composé de neuf musiciens, « Un de plus que l'octet normal »6, et fait référence à l'unité de mesure en informatique7.
La présentation du MegaOctet a lieu en 1989 sur la scène des Gémeaux à Sceaux. Pendant plus de quinze ans, le MegaOctet travaillera dans une relative indifférence des programmateurs, et c'est finalement en 2008 qu'il obtient le succès critique et public avec un grand nombre de prix et de récompenses.
La composition des neuf musiciens du MegaOctet change au gré des années : plus électrique à ses débuts, le big band est devenu plus acoustique, mais toujours jovial et énergique7 ; venus du rock, du thrash metal, du jazz, de la pop ou de la musique contemporaine, près de cent musiciens de différents pays ont participé au MegaOctet depuis ses débuts7. On peut citer la présence remarquée de Médéric Collignon à la voix en remplacement de Beñat Achiary, celles de François Thuillier au tuba en remplacement de Michel Massot2, Thomas de Pourquery à la place de Simon Spang-Hanssen (de), Claude Tchamitchian à la place de François Moutin.
Autres formations et activités
Parallèlement au MegaOctet, Andy Emler se produit avec différentes formations et musiciens tels que le quartet de François Jeanneau, le quartet de David Liebman, Michel Portal, Joachim Kühn, Daniel Humair, Denis Leloup, Laurent Dehors, Philippe Sellam, Trilok Gurtu, ou les Percussions de Strasbourg.
Il mène une activité de pédagogue avec l'association La Scène et Marnaise de création musicale et le POM (Putain d'Orchestre Modulaire)4 codirigé par Andy Emler, François Jeanneau et Philippe Macé), en formant des professeurs de conservatoires à l'improvisation, favorisant la création de passerelles entre la musique classique et le jazz.
Depuis 2009, Andy Emler officie parfois sur l'orgue de l'Abbaye de Royaumont6, après avoir appris à travailler sur cet instrument pendant un an2. Il habite à Lésigny (Seine-et-Marne) où il jouait au début des années 1980 avec l'équipe locale de basket-ball.

couverture BACK AND FORCE Robert Martin
BACK AND FORCE
Andy EMLER
Editeur : Robert Martin
Genre : Musique Instrumentale
Formation : Tuba, euphonium, saxhorns
Style et options : Euphonium et piano
(EMLE05533) : 24,22