Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
François Rousselot
Partagez cet article :



francois rousselotAujourd’hui j’aimerais vous parler d’un jeune compositeur français, François Rousselot avec qui je me suis entretenue. Pour beaucoup il n’est pas un inconnu.

Il a démarré sa carrière de compositeur très jeune. Il n’avait que 16 ans lors de la création de sa première œuvre « la belle aux bois dormant » avec l’orchestre des Jeunes de Charente en 2001. Cette vocation est née après une formation musicale très classique. Il a commencé l’apprentissage de la musique, par le solfège et la trompette, à l’âge de 8 ans à l’école de musique de Saint-Valéry-en-Caux. C’est dans cet établissement que son goût pour la musique collective est né et tout particulièrement pour l’orchestre d’harmonie. Après ces premières années d’apprentissage, il a parcouru différents conservatoires qu’il a choisi soit en fonction des professeurs avec qui il souhaitait travailler, soit pour les disciplines enseignées.  A Lyon il a suivi les cours de culture musicale avec Daniel Gaudet, Georges Aloy, Denis Magnon et a obtenu un master « Musiques appliquées aux arts visuels » avec Jean-Marc Serre. Il a travaillé la trompette avec Philippe Genet à Villeurbanne. Puis il a poursuivi sa formation dans les conservatoires et écoles de musique de Mâcon, Dijon, Bourgoin-Jallieu. Sa formation atypique est le reflet d’une personnalité libre. Il a voulu être le seul responsable de sa formation.

Aujourd’hui François Rousselot est un compositeur très prolifique. Il est l’auteur de nombreuses créations. Sa musique d’inspiration consonante séduit le public. Tout en maniant les formes musicales classiques, Il puise son inspiration dans le monde qui l’entoure, amateur d’ouvertures diverses et variées vers d’autres cultures par exemple. En effet il n’hésite pas à utiliser des instruments d’autres pays pour ses compositions.  
Toutes ses œuvres sont écrites sur commande. Il se souvient de la toute première. Il avait 18 ans. C’était une œuvre pour l’harmonie de Colmar. Il se rappelle également son œuvre « Les 4 éléments » pour 4 percussions et harmonie créée par l’harmonie de Mâcon en 2006 ou encore des « Quatre T » pour tubas et orchestre d’harmonie créée par la Flotte de Toulon. Il a parcouru beaucoup de chemin depuis. C’est une cinquante de commandes qu’il a réalisée depuis ses débuts. Il apprécie le travail avec ces orchestres d’harmonie qu’il connait très bien. Il sait s’adapter à chaque orchestre en travaillant en collaboration avec les chefs d’orchestre.
En ce moment il travaille à l’écriture de plusieurs projets :  pour les 140 ans de l’Harmonie d’Ambérieu en Bugey sous la direction de Lionel Alix, pour l’harmonie de Dunkerque Luigi Pacicco, et pour un spectacle son et lumière à Saverne qui sera enregistré par l’harmonie et dirigé par Alexandre Jung.

La musique pour harmonie tient une place importante dans son catalogue. Cependant il met également son talent au service de la musique dite « d’illustration » destinée à la télévision (M6, France 2, Arte…), pour la publicité, les bandes annonces ou encore pour des documentaires.
Enfin il compose la musique de spectacles. Il en a écrit pour une dizaine dans le monde par exemple pour le zoo de Beauval, pour Marineland, pour le zoo de Madrid...

François Rousselot a plusieurs cordes à son arc.  Il mène en parallèle une carrière de chef d’orchestre qui a débuté, elle aussi, lorsqu’il était très jeune. A 18 ans il dirigeait « Le Presto Vénissian », un orchestre à cordes amateur de musique de chambre. La première fois qu’il dirigea un orchestre professionnel, c’était à Prague, « Le City of Prague Philarmonic Orchestra ». Aujourd’hui il est le chef titulaire de l'orchestre de l'harmonie de l'INSA, de Châtillon-sur-Chalaronne, de l'orchestre symphonique professionnel de Fourvière. Il travaille aussi très régulièrement avec les orchestres de radio hongroise, slovaque…

Passionné et inspiré, François Rousselot a su trouver sa propre personnalité artistique et s’est fait sa place dans le monde musical parfois saturé de diversité. Assurément il est de ces artistes qui nous enchantent.

Les œuvres de François Rousselot éditées aux Éditions Robert Martin sont à consulter sur ce site.

C.F.