Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Cédric Chapuis

Un comédien qui a de quoi rouler sa caisse



cedric chapuis
A près de quarante ans, Cédric Chapuis, ce comédien musicien reste toujours le gamin rêveur à l’esprit frappeur qui n’avait de cesse de vouloir jouer de la batterie. Au point qu’il ne résiste pas de jouer au Théâtre en duo avec sa batterie dans sa pièce, Une vie sur mesure.

La critique des théâtreux est dithyrambique…
“ Un concentré délicat d’humanité… Un bel éloge à  la différence… “ LE MONDE
“On est scotché par le talent de Cédric Chapuis qui réussit à nous émouvoir et à nous faire rire, avec finesse.” LE POINT
“A la fois touchant et poétique, drôle et troublant. A découvrir, sans tarder.”
TÉLÉRAMA
“Un spectacle original, très bien écrit, qui vous cueille au premier coup de cymbale et ne vous lâche plus jusqu’au dernier son.”  LE PARISIEN

On connaissait quelques spectacles écrits autour d’un instrument, comme la célèbre pièce « La Contrebasse » de Patrick Süskind révélée en France par Jacques Villeret. Ou plus récemment Le piston de Manoche, du cornettiste Emmanuel Van Cappel…

Se confiant à la journaliste Géraldine Pioud,
Cédric Chapuis indique comment lui est venue l’idée de cette pièce : « Après une discussion avec Daniel Dumoulin, qui était mon professeur de batterie à l’école Dante Agostini de Toulouse et avec lequel je monte le spectacle « La dernière chanson de Claude », un spectacle hommage autour des textes de Claude Nougaro. Je suis alors le narrateur, accompagné de trois batteurs. On part le jouer à Saint Malo et on se dit qu’il faut vraiment faire un spectacle autour de la batterie. Je commence à élaborer quelque chose mais cela ne va pas dans le sens où lui veut aller. Mais je garde l’idée et voilà : j’écris la pièce !

cédric chapuis batterie
Cédric Chapuis   -   
Photo Fabienne Rappeneau DR

Mais mettre en scène une batterie. C’est fou ou c’est fort.
Forcément fort, car Cédric Chapuis a su conquérir après sa présentation au Festival off d’Avignon, les grandes scènes des théâtres comme le Chêne noir, le Cinévox, les théâtre parisiens de Dix heures, Tristan Bernard… et récemment en janvier 2016 le Théâtre Tristan Bernard à Paris.
Une vie sur mesure est une véritable pièce de théâtre dont le héros, Adrien Lepage, personnage de fiction, évoque tantôt la naïveté d’un Forest Gump ou le don incarné de Billy Elliot…
Depuis qu’il est tout petit, chaque son de la vie quotidienne (gifle comprise) intéresse Adrien, parce que cela fait des « tic », des « boum », des « tong » et des « bong ». Lorsqu’à 13 ans – après avoir accompagné aux barils de lessive les disques de Louis Armstrong ou de Claude Nougaro – il caresse enfin dans sa chambre sa première batterie, forcément, il lui donne un nom : ce sera « Tikétoum », sa compagne, son amour, sa raison de vivre.

La suite de la pièce est tendre, parfois bouleversante, drôle et la fin inattendue.

Cédric Chapuis est un véritable comédien et auteur. "Une vie sur mesure" est sa 6ème pièce, son 6ème Opus comme il aime à dire. Mais on sent le musicien pas très loin, le batteur formé à l’Ecole Agostini de Toulouse qui accompagnera différents groupes de Rock, de Jazz, de Salsa dans ses jeunes années.
Après quelques temps de doute et des études de maths, il sait que sa vie professionnelle est sur scène qu’il a découvert lors de séjours d’animation en village de vacances au Sénégal, en Andalousie, en Guadeloupe et en Bulgarie.
Ce déclic lui imposera le tempo de sa vie, et il y montera sa batterie après quelques pièces comme « Jambon-Beurre » créée en 2003, « Restons zen, chérie »…
Son style évolue, passant du mode comique au mode humoristique, voire dramatique
Depuis 2015, Cédric Chapuis alterne son spectacle musical « Une vie sur mesure » avec celui issu d’une autre de ses passions de Toulousain, le Rugby «  Au-dessus de la mêlée » mise en scène par son épouse Mira Simova.


Compagnie Scènes Plurielles

http://www.scenesplurielles.fr/la-compagnie/
Y.R.