Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Désiré Dondeyne

Hommage



désiré dondeyne"Réécrire des transcriptions de qualité et les jouer dans nos orchestres me semble nécessaire pour que nos jeunes musiciens, et moins jeunes d’ailleurs, découvrent les partitions de notre patrimoine.
J’ai bien dit des transcriptions de qualité, car la transcription doit être une reconsidération complète de l’œuvre et non une transposition systématique du répertoire symphonique à celui de l’orchestre d’harmonie. Il y a là toute une alchimie des timbres à mettre en valeur. Nous n’avons pas le droit d’encanailler, de défigurer la musique de nos grands Maîtres."


Voici entre autres les mots de Désiré Dondeyne qui évoquait une de ses passions, la transmission du patrimoine musical à travers les diverses formations orchestrales.

Désiré Dondeyne s’est éteint à l’âge de 93 ans
le jeudi 12 février 2015.


désiré dondeyne jeune


Né le 21 juillet 1921, dans une toute nouvelle cité des cheminots d’un quartier de Laon, son père est aiguilleur de train.
Il raconta récemment que sa vie bascule lorsqu’un voisin M. Dantin lance à M. Charles Dondeyne, son père « je ne comprends pas pourquoi tu fais travailler ton fils de 7 ans dans ton jardin, envoie le moi pour en faire un musicien à la petite école des chemins de fer ». M. Dantin lui apprend le solfège, puis la clarinette.
Il poursuit ses études musicales au conservatoire de Lille et puis à partir d'octobre 1938 au Conservatoire de Paris. En 1939, il est nommé clarinette solo de la Musique de l'air créée en 1936. Pour le ravissement de son père Charles qui désirait ardemment que son fils fasse une carrière dans la musique militaire.

Désiré Dondeyne est également admis dans la classe d’écriture de Tony Aubin au conservatoire.
cnsmp_composition_aubin_1953
Classe de composition de Tony Aubin, en 1953. De gauche à droite: Franz Tournier, Chang, Jacques Castérède, Alain Weber, Aurousseau, Roger Boutry, Alain Bernaud, José Berghmans, ..., Désiré Dondeyne, Ginette Keller, au piano Tony Aubin.

La guerre éclate, la musique de l’air se reformera dès 1945 à Paris et Désiré Dondeyne y jouera jusqu’en 1954, date à laquelle il prend la tête de la Musique des Gardiens de la Paix. Il y restera 25 ans, et imprimera sa pâte de compositeur, d’arrangeur, d’orchestrateur et fera de cette formation l’une des plus reconnues au monde.

désiré dondeyne livre
Pour mieux connaître la vie plus que remplie de ce musicien infatigable qui jusqu’au bout restera passionné et passionnant, nous vous conseillons la lecture de sa biographie écrite par Francis Pieters « Désiré Dondeyne, Pionnier de la Musique pour Orchestre d’Harmonie en France au XXème Siècle ». Diffusion Robert Martin.


Des hommages seront rendus à ce personnage attachant, qui a su transmettre à des générations son savoir-faire et aussi son savoir-être, toujours à la tâche et à sa table de travail.

Et notamment par la Musique des Gardiens de la Paix.
Gildas Harnois, le nouveau chef de cette formation parisienne, nous confirme qu’est à l’étude un grand concert Hommage sans doute organisé à Issy-les-Moulineaux, ville où Désiré Dondeyne vécut et dirigea le conservatoire jusqu’en 1986.

La NLRobert Martin vous tiendra informés de l’organisation de ces hommages.
Documents INA
"La grande symphonie funèbre et triomphale"
Le 18 septembre 1959, pour l’émission de l’ORTF, Discorama, Désiré Dondeyne dirige la Musique des Gardiens de la Paix la célèbre version originale d'Hector Berlioz. Dans le document INA orthographe « Dondaine » pour Désiré Dondeyne.

Lien internet :


http://www.ina.fr/video/I07249748

Histoire d'un instrument : La clarinette et le saxophone
Autre source INA datant du 11 avril 1963 dans lequel pour l’ORTF, le réalisateur Maurice Beuchey filmait la Musique des Gardiens de la Paix dirigée par Désiré Dondeyne pour une émission de 30 minutes retraçant l’histoire d’un instrument.
Lien Internet :
http://www.ina.fr/video/CPF86634137/la-clarinette-et-le-saxophone-video.html


Y.R.