Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
BAC TMD

Une option à saisir
Partagez cet article :



bac2014-conseil-6_328057.54
En ce début du mois de juillet, beaucoup d’effervescence autour des tableaux d’affichage et sur les réseaux sociaux avec les résultats du Baccalauréat, toutes filières confondues.
Certains élèves musiciens avaient pour glaner quelques points pris l’Option musique. Pour d’autres le coefficient était nettement plus fort comme celui de la filière technologique TMD, technique de la musique et de la danse.

Pour les musiciens, le Ministère de l’Education précisait deux mois avant les épreuves les programmes des répertoires imposés. Ce répertoire obligé est digne des épreuves instrumentales du DEM, diplôme sanctionnant le cycle spécialisé des Conservatoires classés.
Les élèves de terminale TMD sont donc forcément des musiciens ou des danseurs extrêmement motivés par la pratique artistique. La filière TMD s’adosse à l’enseignement de 26 Conservatoires en France liés par convention à un Lycée d’enseignement général le plus proche.  Les élèves reçoivent un enseignement général proche de la filière L avec des aménagements horaires leur permettant une pratique artistique soutenue comprenant pour les musiciens la maîtrise d'un instrument, musique d'ensemble, dictée et analyse musicales, harmonie et solfège, technique du son, organologie, lecture instrumentale à vue et histoire de la musique.
Cette filière a connu des hauts et des bas depuis sont instauration en 1977 appelé Bac F11. Plusieurs arrêtés en ont modifié le contenu en 2001, 2005 et 2013. De nouveaux programmes concernant ce bac TMD sont en cours d'élaboration, dans un esprit de rénovation mais aussi de rééquilibrage des enseignements.

Ce Bac est très prisé des danseurs et danseuses pour les quels l’orientation professionnelle se pense très tôt. Ce qui explique le taux de remplissage des sections au trois quarts par les élèves intéressés par l’art chorégraphique. Certains n’hésitent pas à traverser leur région et accepter la vie en internat.
Les musiciens sont donc moins représentés menaçant par leur nombre restreint voici quelques temps cette filière dans certaines régions. L’équilibre numérique est fragile comparée aux chiffres globaux de élèves de terminale.
Pour la session du baccalauréat 2014, le nombre de candidats atteint  686.907 inscrits en métropole et DOM. Si la moitié des candidats passent le baccalauréat général (341.317), un sur cinq le baccalauréat technologique (140.215) et près d'un tiers le baccalauréat professionnel (205.375), seuls 281 lycéens se présentaient pour la filière TMD (soit 0,21%).
En TMD, étaient recensés 306 candidats en 2011, 230 en 2012, 332 candidats en 2013.
Beaucoup de jeunes musiciens issus des CHAM (classes à horaires aménagés musique) des CRR ou CRD  rejoignent après la troisième la série scientifique de l’indétrônable BAC S, plébiscité par plus de 51% des lycéens.
Reste que les 281 lycéens dont une bonne centaine de musiciens se sont présentés à leur épreuve instrumentale régionalisée ont 98% chance de réussir leur Bac TMD leur ouvrant les portes de l’enseignement supérieur.
Un passeport indispensable pour les études musicales calquées maintenant sur le système LMD, Licence, Master, Doctorat. Car, si des étudiants musiciens non bacheliers peuvent encore être admis après concours d’entrée dans les deux CSMD, le BAC leur sera demandé pour l’inscription dans les nouveaux Pôles supérieurs qui mènent pour le premier cycle à la Licence et au DNSPM (Diplôme national supérieur professionnel de musicien). 
Y.R.