Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Musiciens Prodiges

Bientôt Vus à la télé
Partagez cet article :



prodigesNous anticipons sans doute quelque peu puisque cette rubrique est dévolue à la sortie de CD ou d’enregistrements.
Mais nul doute que les CD des jeunes musiciens et chanteurs sélectionnés pour l’émission « PRODIGES » produite pour France 2 et diffusée courant décembre 2014 seront dans les bacs des derniers disquaires et en vente sur Internet.

C’est au total 12 jeunes artistes de moins de seize ans qui ont été sélectionnés : Quatre musiciens, Quatre chanteurs et Quatre danseurs.

Malgré les échecs de Sing-off 100% Vocal et d’Un air de famille, France 2 se lance un nouveau défi avec « Prodiges » configurée par la société Shine France (productrice de The Voice). Prodiges veut mettre en avant de jeunes talents de moins de 16 ans passionnés par la musique classique.

800 jeunes ont répondus présents venant de France, de Suisse, et quelques autres pays européens. Ils ont tous posté une vidéo illustrant leur talent. Aucun programme musical ni chorégraphique n’était imposé, laissant la chance à tous.
Un peu plus de 300 jeunes ont été sélectionnés après visionnage et ont été invités à participer aux auditions organisées à Paris et à Montpellier en juin dernier.

Les trois catégories comptabilisés 110 danseurs, 120 musiciens et 70 chanteurs. La parité entre garçons et filles étaient respectés.

Pour les musiciens, au final deux pianistes, une très jeune violoniste et une violoncelliste participeront à la finale. Cette finale, diffusée à la fin décembre, sera enregistrée à la rentrée à Montpellier. Les jeunes artistes seront accompagnés par l'Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon.
Avec les émissions programmées par France Télévision menée tambour battant par Jean-Francois Zygel qui démocratise la musique classique, Prodiges devrait être une nouvelle donne pour promouvoir les jeunes issus des établissements d’enseignement artistiques.
D’ailleurs les producteurs semblent étonnés du nombre, certes important de 800 candidats mais qui si l’on divise par les trois catégories et 101 départements français, le ratio obtenu est deux candidats musiciens sur un territoire qui comporte au moins un CRD.

ericdufayNous avons interrogé Eric du Faÿ, corniste et promoteur du projet « Petites Mains symphoniques » qui a été convié en qualité de membre du jury des premières sélections.
« Pour une première tentative, ce n’est pas si mal que cela d’avoir 800 candidats dont plus de 500 musiciens ou chanteurs. Des moins de 16 ans, qui prennent le risque de poster une vidéo dans laquelle il se livre complètement dans un exercice pas évident d’interpréter une pièce classique. Même si le programme est libre, cela n’est pas évident de se mettre en scène ainsi, notamment pour nos jeunes issus des écoles de musique et de conservatoires, très encadrés.
La publicité autour de ce nouveau concept n’a pas beaucoup tourné dans le milieu des conservatoires, notamment les plus importants. Notre milieu musical se méfie encore de la starification, de la mise en lumière trop tôt des jeunes talents. Je pense ainsi que le titre de l’émission ‘Prodiges’ a fait peur. Mais pour les producteurs cela s’explique car Prodiges est un mot international. Ce concept part d’une idée française, contrairement aux autres émissions à caractères musicales et artistiques venues de l’étranger. Si le format fonctionne en France, il sera exporté. Nous sommes pour une fois pilote. Alors c’est normal que cela commence doucement. Et il ne faut pas oublier qu’à la fin pour la finale, seuls quatre candidats sont sélectionnés.
En revanche, moi qui suit par mon instrument le cor, très proche des vents, je suis assez déçu du peu de candidats bois ou cuivres. Seuls 8 instrumentistes à vent ont participé à l’audition en direct. Les cordes et les pianistes étant les plus nombreux. Mon plus grand regret est également de voir, une jeune trompettiste, prodige s’il en est ne pas être sélectionnée. Les producteurs m’ont expliqué que pour les instruments à vent, même s’il est incontestable de la maitrise parfaite des jeunes gens qui se sont présentés, il faut admettre que pour une émission de télévision à heure de grande écoute, le public doit être familier du répertoire présenté. Au Piano, Chopin, Brahms, Beethoven, pour les cordes, Brahms, Mendelssohn… sonnent aux oreilles du plus grand nombre. Mais pour les vents et la trompette en particulier quel répertoire proposer ? Le format télé semble trop contraignant pour que les producteurs prennent des risques pour une première édition. Je le regrette, mais c’est ainsi. A nous, musiciens jouant et aimant les bois et les cuivres d’être innovant pour bousculer les barrières ».

La communication officielle autour de cette nouvelle émission reste assez minimaliste de la part de la production. Seule info donnée par Nathalie André, Directrice des divertissements de France 2, qui révélé en marge de la conférence de rentrée de la chaîne que Prodiges ne sera diffusé que le temps d’une soirée. Si un dispositif sur plusieurs semaines aurait pu être envisagé, le manque de cases disponibles sur la chaîne et le nombre important de marques de divertissements qui fonctionnent déjà empêchent tout simplement France 2 de bloquer plusieurs samedis consécutifs pour un même programme. C’est donc en un seul Prime time que sera diffusée la soirée "Prodiges", dont le tournage aura lieu en septembre à Montpellier et présentée par la chanteuse Marianne James.

La CMF est partenaire, aux côtés du Crédit Mutuel, de la nouvelle cette émission événement proposée par France 2.

Y.R.