Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Le Seigneur des Anneaux au Palais des Congrès de Paris

Ciné-Concert



Palais des Congrès de Paris
24 au 27 octobre
Le Seigneur des Anneaux – la Communauté de l’Anneau en ciné concert

anneaux
Le Seigneur des Anneaux aux dix-sept Oscars dont deux pour la meilleure musique sera projeté dans son intégralité, avec les dialogues et les effets sonores, mais la partition musicale de musicale de Howard Shore est  interprétée en direct par l’orchestre symphonique 21st Century Orchestra. Le Chœur de l’Orchestre Colonne de Paris (100 adultes et 50 enfants) accompagne le soliste Kaitlyn Lusk.La direction est assurée par Ludwig Wicki qui doit veiller à la parfaite synchronisation avec l'image.

Cette production a déjà rencontré un immense succès à Londres, Lucerne, Munich, Cracovie, Luxembourg, Lyon, Tampere, New York, Sydney et St Louis.

De plus en plus de ciné-concert se réalisent permettant ainsi aux musiciens et ensembles divers de reprendre place dans l’univers sonore des projections. Un jour sans doute, avec la technique en 3D des réalisateurs inspirés créeront des œuvres interactives où univers réels et virtuels se mêleront avantageusement.
Les films muets retrouvent eux aussi  de plus en plus des partitions actuelles.
WIND d'Ibrahim Maalouf
Illustration du film muet de René Clair 'La Proie du Vent"
Un autre exemple récent avec Wind composée et interprétée par le trompettiste Ibrahim Maalouf.
Ibrahim Maalouf a répondu à la Commande de la Cinémathèque Française, avec le soutien du Fonds d’Action Sacem, parmi les quelques films muets du catalogue Albatros sélectionnés pour être réédités.
« Je n’imaginais pas encore que cette expérience allait concrétiser plus que jamais deux rêves que j’avais depuis si longtemps. Le premier était de composer une musique de long métrage. Quoi de mieux qu’un film muet pour ma toute première commande de musique de film ! Plusieurs longues minutes de silence à combler selon mon envie. Pas d’interdits, pas de règles. Juste une certaine cohérence artistique à trouver.
Le deuxième était d’écrire une musique qui pourrait profondément s’inspirer de celle de Miles Davis composée pour « Ascenseur pour l’Echafaud » réalisé par Louis Malle, mais avec la trompette à quarts de tons. »
Le choix s’est cristallisé sur « La Proie du Vent » réalisé par René Clair dont plusieurs thèmes correspondaient aux atmosphères cher à Ibrahim, comme le souffle, Le vent, Le voyage et la mélancolie de l’éloignement. « Le thème fort du déchirement entre le pays d’où le héros est visiblement originaire et le pays imaginaire appelé ironiquement « Libanie » m’a inspiré. »
« Je dédie cet album à Miles Davis dont le génie a complètement inspiré mes compositions. C’est aussi la première fois que j’enregistre un album en « live studio » c’est à dire avec tous les musiciens sur place en même temps. C’est donc une première à plus d’un titre. L’album a été enregistré à New York City en une demi-journée. Les morceaux ont été enregistrés en une seule prise. Pas d’artifice de post production. Le mixage a été réalisé le lendemain dans le même studio. J’ai également choisi de travailler avec des musiciens de jazz capables de flirter avec mes sonorités arabes, sans être déstabilisés. L’équipe New Yorkaise est un trio composé de Larry Grenadier (basse), Clarence Penn (batterie), Mark Turner (saxophone). Ces musiciens sont particulièrement respectés dans le milieu du jazz traditionnel et avant-gardiste pour leur ouverture d’esprit, leur créativité et leur musicalité. Et j’ai eu envie de faire intervenir le pianiste Frank Woeste dans les arrangements afin d’être le plus «juste» possible dans ma démarche musicale. Frank est aussi un excellent arrangeur et compositeur de jazz. Il m’a beaucoup aidé à améliorer l’aspect jazz de mes compositions en y apportant une dynamique légèrement plus conventionnelle.»

http://www.ibrahimmaalouf.com/

Y.R.