Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
Ciné-Concert

MASTER-PROFESSIONNEL - MAAAV



jean-marc serre groupeEntretien avec Jean-Marc Serre, flûtiste, compositeur et enseignant à l'Université LYON II (Co-Directeur du master professionnel MAAAV - Musiques Appliquées Aux Arts Visuels www.maaav.fr, Composition, Ecriture, et Orchestration) et au CNSMD de Lyon (ateliers d’écriture de la  FDCA et classe d’Analyse musicale).

Jean-Marc Serre collabore
avec les Éditions Robert Martin
à la collection Ciné-Concert.


Jean-Marc Serre et Bertrand Merlier

Vous présentez un nouveau concept pour les orchestres d’harmonie, Ciné-Concert, qui mêle la musique et un domaine en pleine émergence l’image animée. Comment est venue cette idée qui propose d’illustrer musicalement en direct le visionnage de séquences filmées ou d’animation ?
Nous travaillons depuis septembre 1997 au sein du Master MAAAV – Lyon 2 (créé avec Bertrand Merlier, également compositeur) avec de nombreuses écoles de l’image (lyonnaises : Emile COHL et ESIA 3 D – Bellecour, Supinfocom Arles , LISAA Paris …..).
Nous avons produit dans ce cadre de nombreux ciné-concerts : compositions de nos étudiants données en direct sous l’écran, avec des ensembles musicaux issus très souvent du CNSMD de Lyon.
Le dernier en date de mars dernier, était d’ailleurs intégré au CIMCL (Concours International de Musique de Chambre de Lyon) dont la thématique était le « quintette de cuivres » ; les interprètes étaient issues de l’ELC (Ecole Lyonnaise des Cuivres) et du CNSMD, ensemble Tub’à l’image.
Comment sont conçus les moments musicaux et les séquences vidéo. Qui précède quoi ? Musique illustrée ou images accompagnées musicalement ?
Les films sont réalisés par des étudiants des écoles de l’image, travaillés dans l’optique de la validation des diplômes. Ces films possèdent une bande son originale réalisée au moyen de Home Studio pour l’illustration musicale et le bruitage ou l’habillage sonore, le sounddesign. Puis nous reprenons ces films, les rendons muets et travaillons la musique en vue d’une nouvelle interprétation pour un orchestre spécifique : ici l’orchestre d’harmonie.
Dans la collection Ciné-Concert éditée chez Robert Martin, les publications font appel à l’orchestre à vent de niveau de difficultés différentes. Vous ajoutez donc un critère supplémentaire à la réalisation finale en concevant un répertoire musical pédagogique. Quelles limites vous fixez-vous ?
Oui, nous adaptons nos réalisations à un niveau « d’orchestre amateur », ou orchestre junior pour l’instant… Deux des films sont d’ailleurs distribués dans les deux rubriques.
le jour et la nuit
Les séquences filmées ou d’animation doivent respecter un certain rythme soutenu par la musique mais nous évitons de mettre trop de points de synchronisation qui sont très difficilement réalisables en direct.
Comment indiquer les mouvements de tempos sur la partition, apparaissent-ils sur l’image animée ?
Dans la collection Ciné-Concert Robert martin, un DVD de travail est chapitré avec des indications précises intégrant des points de synchronisation établis pendant le travail préparatoire. Des clics de départs et des time code sont incrustés à l’image. Ils précisent le la durée et le déroulement des séquences. Ce qui aide le chef pendant le travail préalable et les répétitions. Lors de projection en public le film diffusé aux spectateurs ne comporte que le clic visuel du tempo. Je préconise « peu » de changements de tempo en cours d’exécution (ou alors avec des équivalences facilement réalisables….).
Peut-on imaginer que le chef d’orchestre puisse être virtuel, imprimé sur l’image animée ?
Non ! C’est suffisamment délicat pour la direction musicale qu’il est inconcevable de la rendre virtuelle.
Pour l’instant, les formations instrumentales vont du quintette à vent et percussions à l’orchestre d’harmonie. A l’instar des grandes œuvres du cinéma muet avec une orchestration parfois imposante comme celle d’Arthur Honegger pour le Napoléon d’Abel Gance de 1927, le projet de Ciné-Concert est-il illimité ?
Oui ! Tout à fait…
Nous avons d’ailleurs travaillé au sein de notre formation universitaire avec de nombreuses formations :
- orchestre symphonique de l’Université
- Ensemble Instrumental du CNSMD
- Quintette à vent « Innovent » et percussions (dans le cadre de notre concours International de Composition CIMFA cimfa.maaav.fr, intégré au Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2011)
- Quatuor de tubas : ensemble Tub’à l’image, l’un de nos partenaires privilégiés.
- Quatuor de cuivres et percussions de l’ELC
- Ensembles très divers constitués de nos étudiants également instrumentistes…
En 2013, deux films courts d’animation seront mis en musique pour l’Orchestre des Pays de Savoie.
Le Ciné-Concert est-il la vitrine du Master 2 professionnel M.A.A.A.V. ?
Oui de manière occasionnelle mais le MAAAV est avant tout une formation en création et conception musicale et sonore à destination des arts visuels. Au-delà des musiques de film ou des musiques de scène, l’essor considérable des technologies numériques et du multimédia au sein de notre société est en train de faire émerger de nouveaux besoins tels que : la signalétique par le son, l’habillage sonore de sites web ou de lieux publics, la muséographie, la création musicale pour des produits audiovisuels ou multimédia (souvent en ligne), pour des jeux vidéos, pour de la communication d’entreprise, pour des émissions sur les webTV…
Ces nouveaux métiers, réclament une parfaite maîtrise du musical, du sonore et des relations son/image.
Ce cursus diplômant est ouvert aux étudiants en formation initiale (généralement issus d’un master 1 en musique), mais aussi aux adultes issus du monde professionnel (par le biais de la VAPP : Validation des Acquis Professionnels et Personnels).
Vos étudiants ont participé au CIMFA (Concours International de composition Musique pour Film d’Animation), manifestation intégrée à la programmation du 51ème Festival International du Film d’Animation d’Annecy.
Les Musiques étaient interprétées par un quintette à vent et deux percussionnistes mais également avec un dispositif de « musique électroacoustique ». Est-ce un retour des instruments acoustiques ?
Le concours était ouvert au « monde entier » et des compositeurs de 14 nationalités y ont participé ! La musique de nombreux longs métrages d’animation est enregistrée par de « vrais musiciens »…. mais il est vrai que cela exige un budget important.

La formation à l’Université du Master Pro propose plusieurs modules
Oui, l’écriture instrumentale, écriture sonore ou électroacoustique (SoundDesign), culture générale, esthétique ou Technologique, musique de film ou de vidéos ou de jeux vidéos ou de produits multimédia, habillage sonore, relations son-image…
Quelle est la place pour l’écriture orchestrale ou vocale ?
Sa place est primordiale, traitée à égalité avec la composition électroacoustique essentielle dans ce milieu (habillage sonore, sound design, bruitages…)
Et pour les partenariats avec les musiciens ?
Parfois, sur certains projets enregistrés notamment  nous collaborons avec les formations du département Musique de l’Université de Lyon. Mais quand nous donnons des ciné-concerts nos ensembles viennent la plupart du temps du CNSMD ou sont déjà professionnels.
La classe de musique à l’image du CNSMD de Lyon est partenaire de la formation M.A.A.A.V.
Oui elle s’articule autour de Ciné-concerts communs, de la diffusion de travaux d’étudiants en partenariat. Nous regroupons également nos étudiants sur des conférences communes.
Le CNSMD de Lyon valide une équivalence pour l’entrée en Master 2 du M.A.A.A.V. .
Quelles sont les conditions requises ?
Étudiants issus de licence (pour le M1) ou master de musique (de toutes les universités françaises), anciens étudiants des CNSMD, de l’ENS, enseignants en conservatoire, intermittents du spectacle…. Nous travaillons aussi dans le cadre de la « reprise d’étude » : très intéressant de mélanger des étudiants en formation initiale avec des professionnels venus en formation ou en validation d’un parcours professionnel.
Qui sont les concepteurs des films d’animation ? Les musiciens interviennent-ils dans le processus de création graphique ou video ?
Nous travaillons dans le cadre de la formation avec des écoles formant aux métiers de l’animation ; les compositeurs peuvent certaines fois influer sur le discours même du film, mais çà n’est pas une généralité…. Le créateur-image reste « maitre » de son projet….idem dans le monde du cinéma…
Quelles sont les origines des étudiants recrutés ?
83 compositeurs de 15 nationalités différentes à ce jour.
Les étudiants ont des parcours divers, issus de culture classique, jazz, rock ou électro acoustique. Mais par contre dans la formation universitaire du Master pro,  tous pratiquent l’écriture instrumentale ou vocale dans une multitude d’esthétiques du XXème siècle et également en électroacoustique.
Des étudiants ont-ils déjà été remarqués lors de concours nationaux et internationaux ?
Oui en autres :
- Olivier Militon et Nathan Blais Lauréats de l’European talent Award du concours organisé par le Festival européen SoundTrack de Cologne).
-  Jean-Baptiste Cognet et Miguel Angel Ruiz Esparza Romero au Concours EMERGENCE – SACEM, CNC.
- François Rousselot et Lucien Dall’Aglio au Milthon Europen Games Award  (musique pour  jeu vidéo avec Gamagora – Lyon 2).
- Olivier Militon, lauréat du concours de composition musicale sur scénario - Festival International de cinéma de Gindou.
- Carlos Henrique : Lauréat (meilleure musique) du Concours International de vidéos d’Intelligence Artificielle.
Concernant la diffusion, certaines réalisations connaissent une forte audience. C’est le cas pour des courts métrages comme :
-  Omerta  de Nicolas Loudot, Fabrice Fiteni, Gaspard Roche et Arnaud Janvier (SupInfocom Arles), musique de Raphaël Chambouvet (Maaav 2011)  diffusé sur canal , et Coup de cœur au Futuroscope de Poitiers.
- Elia de Matthieu Gaillard (Ecole Emile Cohl Lyon) musique de Raphaël Chambouvet (Maaav 2011), primé à  Saint-Pétersbourg et sélectionné par le festival du court métrage de Clermont-Ferrand en 2012.
- Un petit bol d'Air d'Isabelle Catalan (Ecole Emile Cohl Lyon) musique d’Olivier Militon (Maaav 2009), primé au CICDAF (International Animation Art Festival de ChanghZhou) en CHINE.
Liste non exhaustive bien-sûr.
Les étudiants peuvent participer à différents stages d’insertion professionnelle ou à des rencontres comme le MIFA (Marché International de Films d’Animation). Quels sont pour eux les débouchés professionnels ?
Compositeur de musique de film de court métrage, d’animation… sachant que pour le long métrage cela reste très difficile
Le  débouché le plus courant jusqu’à maintenant reste Compositeur et SoundDesigner dans le monde du jeu vidéo.
Certains autres anciens étudiants travaillent à la fois dans des studios et dans le monde de la musique à l’image. D’autres sont directeurs d’écoles de musique ou enseignants en  conservatoires et intègrent leur savoir-faire aux enseignements artistiques dans leur établissement.
En France, le métier de SoundDesigner est très mal identifié, ce qui n’est pas le cas dans les pays anglo-saxons ou chez nos voisins belges.
Oui certes, nos étudiants répondent souvent aux deux demandes à la fois, composition plus sound design pour le bruitage et l’habillage sonore.
Ce concept de Ciné-Concerts comme vous l’avez conçu existe-il ailleurs ?
Oui…. Avec des ensembles instrumentaux de tous styles et toutes formations notamment sur des films muets notamment à l’Orchestre National de Lyon, à l’Arfi à Lyon et à Valenciennes à l’Art Zoyd….
Quels sont vos autres projets ?
J’essaye de développer des partitions Ciné-Concerts à destination d’ensembles de musique de chambre pour tous les niveaux de difficultés y compris pour les plus jeunes élèves.
Nous allons rééditer en juin 2013, à Annecy, le concours CIMFA que nous espérons pérenniser en biennale.

Renseignements
Master 2 professionnel MAAmaaavAV
Musiques Appliquées Aux Arts Visuels
Département Musique & Musicologie 18, quai Claude Bernard, 69365 LYON CEDEX 07
http://maaav.free.fr - maaav@free.fr
Y.R.