Ce site nécessite JavaScript. Merci d'en autoriser l'exécution.
Please enable JavaScript in order to use this web site.
Pour revenir à la newslettre, cliquez ici
le clarinettiste Guy DANGAIN

l'anche de raison
Partagez cet article :



Guy DANGAIN
Reportage audio : Pour en profiter, allumez le son de votre ordinateur

couverture journal de la cmfIl arrive un âge où l'artiste n'a plus rien à prouver. Au moment du bilan d'une carrière internationale exemplaire, l'instrumentiste, au renom interplanétaire, n'a plus à justifier son existence et devoir user du langage diplomatique du "tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes" afin de faire tomber des engagements et de penser à entretenir son réseau de contacts... Il est libre de s'exprimer selon ses pensées, avec honnêteté et conviction. C'est le cas de Guy Dangain. Il ne cache pas son âge, ses origines modestes d'un gamin des mines du Nord, ses débuts dans les Harmonies, son goût pour les bonnes choses de la vie et sa passion inextinguible pour la musique avec un grand "M".
Guy Dangain fut l'un des plus grands clarinette solo d'Orchestre au monde (quelques décennies comme soliste à l'Orchestre National de France), il a joué des Concertos sous la direction des plus grands chefs, il reste un pédagogue réputé qui anime, toujours avec ferveur, quand d'autres sont blasés après cinq années de carrière, de nombreuses classes de Conservatoire (École Normale de Musique de Paris) et classes de maître de par le monde. Avec cette immense carte de visite, il aurait pu s'éloigner de ceux qu'il aime à nommer "la base" mais pourtant, il n'a jamais cessé de clamer son amour pour le milieu amateur. Au final, ceux désintéressés par l'argent qui vivent la musique uniquement pour la musique. Son combat pour la reconnaissance des amateurs en France est incessant. Comme pour tout combat, il est constitué de prises de position, d'affrontements, de réconciliations, de joie, de difficultés... C'est  par un bel après-midi de printemps, dans sa classe de l'École Normale, juste à la fin des cours avec ses élèves asiatiques, que nous avons pu discuter avec Guy des sujets qui lui tiennent à cœur : l'enseignement , la C.M.F., la base, l'avenir du monde amateur...
Des propos directs, honnêtes, critiques, sans langue de bois, mais pour avancer dans la construction et la défense de la cause de Dame Musique...


Guy Dangain :
né le 12 juillet 1935, à Sains-en-Gohelle (62)
Guy Dangain, originaire du bassin minier dans le Pas-de-Calais, débute ses études musicales dans l'orchestre de la cité minière de Sains-en-Gohelle. Puis il étudie au Conservatoire de Lille avec Edmond Hannart en 1951-52 et Ulysse Delécluse au Conservatoire national supérieur de Paris où il obtient un 1er prix de Paris en 1953 dès la première année.
Soliste à l'Orchestre national de France de 1963 à 1993, il joue le grand répertoire en soliste ous la direction de chefs prestigieux tels que : Lorin Maazel, Neville Marriner, Wolfgang Sawallisch, Leonard Bernstein, Jean Martinon, Karl Munchinger, Emmanuel Krivine, Marc Soustrot, Karel Husa, Manuel Rosenthal, etc.
Guy Dangain obtient le grand prix du disque (académie Charles-Cros) pour l'interprétation de la rhapsodie de Debussy avec l'Orchestre national de France sous la direction de Jean Martinon. En musique de chambre, il a joué avec Isaac Stern, Wolfgang Sawallisch, Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa, Michel Dalberto, Roland Pidoux…
Professeur de déchiffrage au Conservatoire National supérieur de Musique de Paris de 1975 à 2000, il donne des cours de maître dans le monde entier : Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, aux États-Unis (Los Angeles, Boston, Minneapolis, Cincinnati), en Chine (Pékin, Shanghai, Canton, Hong-Kong), Taiwan, Corée, Turquie, etc. Il est actuellement professeur de clarinette à l'École normale de musique de Paris depuis l'an 2000, après l'avoir été une première fois de 1972 à 1975. Guy Dangain est directeur musical d'une collection de partitions et d'ouvrages pédagogiques aux Editions Billaudot. Il est essayeur et concepteur chez Selmer, fabrique d'instruments à vent. Fortement attaché au monde musical amateur, Guy Dangain a été plusieurs années président du conseil artistique de la Confédération musicale de France.

Guy Dangain sur le site internet de la Maison Selmer.

Guy Dangain sur le site de Vandoren

Guy Dangain sur Wikipedia (avec la liste des œuvres créées par ce clarinettiste)


Guy Dangain évoque la Rhapsodie de Claude Debussy dans une classe de maître aux allures de conférence :




F.D.